Bien choisir son coach

coach

Coach de vie, coach de séduction, coach de naissance, coach canin, coach culinaire, voici un exemple des services de coaching qui vous sont proposés sur la toile……………

Aujourd’hui il semble que l’on ne puisse plus rien faire sans faire appel à son coach pour des tarifs parfois exorbitants ! Mais un coach c’est quoi ? Béquilles ou aide réelle ?

Un coach est censé faire partagé son savoir, s’adressant bien souvent à des clients qui craignent les thérapies faisant appel au mental, au subconscient, à l’intellect et qui préfèrent une méthode qui s’inscrit dans une forme d’action immédiate.

Mais qui sont ces coachs, sur quels critères les choisir ?

Il faut savoir que cette profession n’est pas réglementée et que n’importe qui peut s’improviser coach ! Et c’est de là que vient le danger.

En effet il n’existe qu’une forme de coaching reconnue mais pas encore réglementée c’est le coaching accompagnant le parcours professionnel. Ils sont plusieurs centaines en France regroupés en associations et qui  réclament une reconnaissance officielle.  Pour ce faire une idée avant de le choisir il faut se renseigner sur plusieurs choses : les formations suivies, les associations professionnelles et les certifications qu'elles octroient. Il est recommandé de choisir un coach qui a suivi une formation avec un organisme reconnu par la Société française de coaching, la principale association professionnelle de coachs. Elle n'indique sur son site (sfcoach.org) que les organismes où les titulaires et les fondateurs exercent une responsabilité pédagogique. 

Il y a très peu d’universités ou d’écoles en France qui délivre un diplôme de coach. C’est le cas par exemple de l’université Paris II qui propose un Master 2 d’Etat s’adressant aux professionnels ayant déjà un Bac +4 et qui exercent déjà un rôle de manager.  La durée de la formation est de 9 mois où sont dispensés des cours de gestion du stress, gestion des conflits, beaucoup de cours amenant à former ces coachs afin de les aider à mettre les futurs clients en état d’auto-questionnement sur leur parcours sans jamais donner de conseils. Le rôle de l’éthique est très important dans cette formation.

Ces étudiants, déjà habitués à manager des équipes peuvent ensuite ouvrir leur propre cabinet et dans la période de crise que nous vivons, le secteur du coaching professionnel est en pleine expansion et s’évalue à près de 100 millions d’euros.

Mais une fois choisi son coach en se basant sur sa formation, ses diplômes, son parcours, son appartenance à une association reconnue il faut tout de même s’assurer lors d’un premier entretien de ses compétences psychosociologiques et techniques. Et bien sûr il faut que le courant passe entre le coach et son « coaché », alors n’hésitez pas à vous renseigner ! 


Back to top