Le langage des chimpanzés décrypté

chimpanzee

On sait depuis toujours que les singes, en particulier les chimpanzés qui nous concernent dans cet article,  ne parlent pas mais communiquent par signes. Des scientifiques de l'Université de Saint Andrews ont observé une communauté de 80 chimpanzés, en Ouganda, afin de mettre au point un dictionnaire un peu spécial. Un dictionnaire du langage des signes.

Ils ont ainsi répertorié pas moins de 4.500 utilisations de ces signes, d'après la revue Current Biology dans laquelle a été publiée l'étude. D’autant que les primates utilisent au moins 66 signes différents en utilisant absolument tous leurs membres. Lever le bras, frapper le sol de la main ou du pied, voilà autant de gestes qui sont bien moins anodins qu'ils ne paraissent. L'étude indique que ces gestes vont « de la simple demande associée à quelques gestes simples à une discussion plus large », plus complexe en termes de gestes.

Ainsi les chercheurs ont observé 19 significations différentes à ces 66 signes comme par exemple : «monte sur mon dos», quand une maman chimpanzé montre la plante de son pied à son petit. Toucher le bras de l'autre signifie "gratte-moi" et mâcher des feuilles appelle l'attention sexuelle de l'autre, précise l'étude de cinq pages. Certains gestes sont sans ambiguïté, comme mâcher des feuilles pour séduire. D'autres sont ambigus, comme par exemple agripper l'autre qui veut dire à la fois "arrête", "monte sur moi", ou "va-t-en".

A l'instar des humains, les chimpanzés sont les seuls animaux de la planète à utiliser une forme intentionnelle de communication, indique le Docteur Catherine Hobaiter, qui a mené l'étude, reprise par la BBC.  « Seuls les hommes et les chimpanzés possèdent un système de communication où ils envoient délibérément un message à un autre individu. C'est ce qui est tellement incroyable avec ces signes. Ils sont les seuls à avoir une similarité avec le langage humain », s'enthousiasme la scientifique.

La grande différence reste que, si les singes semblent comprendre les informations complexes derrière le cri d'un animal, ils n'utilisent pas leur propre voix pour faire passer leur message. "C'est la différence majeure entre les cris et les gestes. C'est un peu comme si vous preniez une tasse de café brûlante, que vous criiez en soufflant sur mes doigts. Je comprends que le café est chaud mais vous n'aviez pas forcément l'intention de me communiquer cela", détaille le docteur Hobaiter.

Maintenant que les scientifiques ont connaissance du dictionnaire basique des gestes des chimpanzés, ils peuvent s'attaquer à d'autres questionnements. « Certains gestes ont-ils un sens très général ? Leur sens est-il compris grâce au contexte ? Existe-il des variations subtiles dans la façon dont est réalisé un signe et qui détermine son sens ? », se questionnent les chercheurs à l’origine de cette étude.



Back to top