Les femmes au foyer plus stressées que les femmes qui travaillent

femme-stress

Habituellement lorsque l’on parle de stress on lui associe souvent le mot travail et l’on affirme donc volontiers que les femmes qui travaillent sont plus stressées que les femmes au foyer. Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie aux Etats-Unis viennent de publier une étude dans le magazine Social Sciences & Medicine qui tendrait à prouver tout à fait le contraire !

L'équipe de scientifiques a suivi le quotidien de 122 américains (hommes et femmes) travaillant 5 jours par semaine dans des créneaux horaires compris entre 6 heures du matin et 7 heures du soir. Elle a évalué leur stress pendant les jours au travail et le week-end à la maison. Comment ? En prélevant 6 fois par jour et à heures régulières le taux de cortisol (hormone libérée par les glandes surrénales en cas de stress chronique) de chacun des participants, et en les soumettant à un questionnaire sur leur stress ressenti au travail et à la maison.

Et les résultats sont surprenants car même si les participants à l'étude ont déclaré en majorité se sentir moins stressés les jours chômés que les jours travaillés,  les taux de cortisol ont révélé l'inverse ! Peu importe leur occupation, s'ils sont mariés ou non, ou s'ils apprécient leur travail ou non. 

Cela s’explique par la multiplication des tâches domestiques, notamment chez les femmes enceintes ou les jeunes mères, multiplication qui favoriserait le stress « à domicile ». Si la moitié des hommes se perçoivent heureux à la maison, une grande majorité des femmes se sentent plus détendues au bureau.  En outre, les tâches au travail sont plus valorisantes et mieux reconnues sans parler du lien social et des échanges qui permettent d’évacuer le stress. De plus, la responsabilité n’est pas la même entre le travail à accomplir selon des codes préétablis dans le milieu professionnel, et la responsabilité totale envers les enfants et la famille dans le milieu privé. 

Par ailleurs, on remarque que les femmes qui travaillent à plein temps sont en meilleure forme physique que les mamans qui exercent une activité à mi-temps et 25% des mamans affirment ne pas assez passer de temps auprès de leurs bambins, ce qui pourrait aussi être synonyme d’angoisses puisqu’elles ont l’impression que le temps file trop vite !

Et vous, êtes-vous plus stressée à la maison ou au travail ? 


Back to top