Elections municipales 2014 : ce qui va changer

election

Les élections municipales se dérouleront, cette année, les dimanches 23 et 30 mars. Nous élirons les conseillers municipaux directs inscrits sur les listes électorales au suffrage universel. Le mode de scrutin dépend de la taille de la commune. Le maire et ses adjoints sont ensuite élus par le Conseil municipal.

Pour la première fois les citoyens éliront à l’aide d’un même bulletin de vote leurs conseillers municipaux et leurs conseillers communautaires. Ces derniers représentent les communes au sein des organes délibérants des groupements intercommunaux dont elles sont membres. Jusqu’à présent, ils étaient désignés par les conseils municipaux. Les conseillers communautaires sont élus dans le cadre de la commune, mais le mode de scrutin diffère selon le nombre d’habitants de la commune considérée.

Communes de moins de 1 000 habitants : pas de liste spécifique

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les citoyens éliront leurs conseillers municipaux et leurs conseillers communautaires à l’aide d’un bulletin de vote ne mentionnant que la liste des candidats aux élections municipales. Les conseillers communautaires seront désignés parmi les membres du nouveau conseil municipal élu, suivant l’ordre du tableau (maire, adjoints puis conseillers municipaux) et dans la limite du nombre de sièges attribués à la commune au sein du conseil communautaire.

Communes de 1 000 habitants et plus : obligation d’établir une liste de candidats

Dans ces communes de 1 000 habitants et plus, les citoyens éliront directement les conseillers communautaires. Sur les bulletins de vote figureront la liste pour la municipalité (côté gauche du bulletin) et celle des candidats communautaires (côté droit du bulletin). Ces deux listes ne pourront être séparées. Les conseillers municipaux ne sont plus élus au scrutin majoritaire mais au scrutin de liste bloquée. Tout ajout, suppression ou panachage entraîne l'annulation du bulletin de vote.

Communes de moins de 100 habitants, le nombre de conseillers municipaux est fixé à 7 conseillers (contre 9 auparavant).

En outre dans les communes de 1.000 habitants et plus, les électeurs devront impérativement présenter une carte d'identité (ou un passeport, un permis de conduire, une carte vitale avec photographie, une carte de famille nombreuse...) en plus de leur carte électorale. Jusqu'à présent, cette obligation n'était appliquée que dans les communes de 3.500 habitants et plus.

Dans les communes de 1 000 habitants et plus, les listes sont désormais composées alternativement d’un candidat de chaque sexe. C’était le cas jusqu’à présent dans les villes de 3 500 habitants et plus. C’est la fameuse parité.

Pour gagner du temps, l’électeur peut remplir son formulaire de procuration sur internet www.service-public.fr et l’imprimer. Il doit ensuite se présenter à la gendarmerie, au commissariat, au poste consulaire ou au tribunal d’instance (de son domicile ou de son lieu de travail), pour attester son identité et signer le formulaire de procuration (disponible également sur place). Le formulaire est ensuite envoyé à la personne qui a demandé la procuration (le mandant) : les électeurs doivent donc s’y prendre suffisamment tôt.

Et rappelons que ces élections sont des élections municipales, qu’elles nous concernent tous, concernent la vie de notre commune, notre quotidien et qu’elles ne sont pas là pour pénaliser un gouvernement ou soutenir un parti mais juste pour rendre notre vie quotidienne et celle de nos enfants plus agréables et plus douces !