L’apithérapie

apiculture

 

Le monde des abeilles a toujours fasciné les hommes. Apis en latin veut dire abeille et apithérapie veut donc dire : qui soigne avec les produits issus des abeilles comme le miel, la propolis, le pollen ou la gelée royale. Et c’est façon de traiter les maladies par les produits de la ruche est aussi vieux que l’apiculture elle-même.

En effet, on retrouve des traces d’apithérapie aux alentours de l'an 5000 avant J.C, dans plusieurs régions du monde. Les Égyptiens utilisaient par exemple le miel dans leurs processus d'embaumement et  Hippocrate, célèbre médecin grec né vers 460 av JC fut le premier qui conseilla d'utiliser le miel dans des onguents, pour soigner des plaies ou pour lutter contre l'arthrose. 

Mais comment s’y retrouver entre le miel que nous connaissons et utilisons tous, le pollen, la gelée royale, la propolis ou le venin ? C’est ce que nous allons essayer de voir ensemble.

Le miel

Le miel grâce à ses antioxydants protège le cœur en ralentissant le processus d'oxydation du « mauvais » cholestérol (LDL). La société Canadienne du Cancer (NCCAM) explique qu'une consommation régulière de miel peut prévenir certains cancers. En outre, il faut privilégier le miel de couleur foncé, plus riche en antioxydant. Mais ce n’est pas tout. Le miel est antibactérien et anti-inflammatoire et s’utilise sur les plaies, les nécroses et les brûlures même infectées. En outre, le miel améliore la rétention du calcium et du magnésium ainsi que le taux sanguin d'hémoglobine. Mais avant tout usage intensif il faut demander l’avis de votre médecin car il ne convient pas aux personnes diabétiques, souffrants d'hypothyroïdie, de maladies endocriniennes, etc.

Le pollen

Le pollen est produit par la fleur et récolté par les abeilles qui en feront du miel. Il est composé de 30 % à 55 % de glucides (sucres), de 25 % à 30 % de protides (protéines et acides aminés libres), de 1 % à 20 % de lipides (gras) et de vitamines (principalement du groupe B) ainsi que des minéraux (calcium, chlore, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, silicium, soufre). Ces nombreux éléments en font un très bon complément alimentaire à utiliser en cas de fatigue, pour booster ses défenses immunitaires et en cas d’attaque bactérienne ou virale. Beaucoup d’allégations ont été faites sur ses bienfaits, pour l’heure peu d’études scientifiques viennent appuyer de telles thèses. Il faut en outre faire attention si vous êtes allergique au pollen dans la vie quotidienne…..

La gelée royale

La gelée royale est un liquide blanchâtre qui est produit par les abeilles nourricières et qui est destinée à alimenter les jeunes larves durant les premiers jours de leur existence et surtout qui est l’unique aliment de la Reine qui s’en nourrit toute sa vie (5 à 6 ans). Cette gelée est donc riche en eau mais aussi en sucre, protéines, glucides, minéraux etc. Pour cette fameuse gelée, les études scientifiques ont démontré qu'elle a des propriétés vasodilatatrices, anticancéreuse, antivirale, anti-ostrogénique pour les femmes ménopausées et qu'elle aide à lutter contre le cholestérol. On l’utilise généralement à l’automne ou au printemps en cure, elle est utile pour réduire la fatigue physique et intellectuelle et le stress, renforcer l’immunité, soutenir les convalescents, traiter les troubles sexuels et menstruels.

La propolis

La propolis est récoltée par les abeilles sur les arbres et transformée en une sorte d’enduit dont elles se servent pour assurer l’étanchéité de toutes les parois intérieures de la ruche.  La propolis a un effet important sur la prévention de différentes pathologies car elle est riche en antioxydants. Elle a une fonction antibactérienne, antifongique (contre les champignons), antivirale (contre la grippe, l'herpès, etc), anti-inflammatoire, anticancéreuse. Elle agit sur l'ensemble du système immunitaire. En médecine douce humaine, la propolis est indiquée pour soigner la majorité des infections bactériennes mais on la retrouve beaucoup pour soigner les affections de la bouche et de la gorge.

Le venin d’abeille

Le venin d’abeille est très utilisé dans les problèmes articulaires et rhumatismaux  car il est un anti-inflammatoire puissant des articulations, muscles et tendons. Utilisé parfois sous forme de seringues ou en mettant sur les endroits douloureux directement des abeilles vivantes et leurs dards. Bien sûr, pas question de le faire si vous êtes allergiques ! Mais inutile de vous précipitez sur toutes les abeilles qui bourdonnent autour de vous car sur le marché le venin se retrouve sous différentes formes : solutions diluées, crèmes, lotions, gouttes, comprimés, etc. En mars dernier, une équipe de l'université George Washington à St Louis (Missouri) a publié les résultats d'une étude prouvant l'efficacité de la mélittine (toxine contenue dans le venin d'abeille) sur le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Des essais sont en cours quant à la mise au point d'un gel vaginal à visée préventive... et peut-être même, à terme, pour des traitements.


Back to top