Comment est cultivée la badiane ?

badiane

Lorsque l’on cuisine beaucoup et que l’on aime jouer avec les épices, la badiane ou anis étoilée est une épice délicieuse tant par son odeur que par son aspect. Etoile en bois dans laquelle se trouvent de petites graines brillantes à l’odeur de fenouil et d’anis vert. Mais comment est cultivée la badiane ?

90 % de la production de la badiane (illicium verum) est cultivée principalement en Chine, dans le Sud-ouest du pays, où elle est connue sous le nom de "pièces de Huit" en raison de sa forme octogonale. L'anis étoilé, ou badiane, fait partie intégrante de la cuisine chinoise. Mais on la trouve également au Japon, en Inde, aux Philippines, où elle préfère les lieux humides.

Plantée en véritables forêts d’arbres de 3 à 10 mètres, la badiane fait vivre 10 millions de personne dans la province du Guangxi  car il faut beaucoup de main d’œuvre pour récolter à des hauteurs vertigineuses et souvent dangereuse cette épice mais aussi beaucoup de petites mains pour le séchage et le tri car il faut aussi débarrasser les étoiles de leurs tiges, ce qui est le travail des femmes et de leurs enfants pour quelques centimes le kilo trié.

La récolte de la badiane a lieu deux fois par an, en avril et en octobre. Des hommes montent dans les arbres où ils secouent les fruits, juste avant la maturité, pour les faire tomber sur le sol et cela durant parfois 10 heures d’affilées. C’est un travail dangereux et exténuant où les accidents sont courants.

Certains grands négociants chinois se sont enrichis avec le commerce de la badiane, pourtant les petits producteurs, eux, ne s’en sortent pas car le gouvernement chinois ne subventionne plus les agriculteurs et bien entendu la retraite n’existe pas pour eux…

Les petits producteurs vendent aux grands négociants leur production pour environ 1€ le kilo, kilo qui sera revendu aux alentours de 2€ aux revendeurs asiatiques ou européens pour ensuite se retrouver sur les étals 10 fois plus cher…

Le marché de la badiane se porte bien, en 2007 ce sont 40 000 tonnes de cette épice qui ont été utilisées de par le monde mais si les petits producteurs restent les grands perdants de ce marché florissant. Car en Chine, la terre appartient à l’Etat qui, même s’il a libéré le marché, reste propriétaire des parcelles et n’aide en rien les agriculteurs qui ont parfois du mal à s’en sortir.

Alors la prochaine fois que vous utiliserez de la badiane dans vos préparations culinaires vous saurez que des petits paysans chinois l’ont cultivée, puis récoltée à des milliers de kilomètres de votre cuisine et que pour beaucoup c’est leur unique ressource et cette jolie étoile odorante vous semblera bien plus précieuse…… 


Back to top