Partir pour Saint-Pétersbourg

PalaisHiver SaintPetersbourg

Saint-Pétersbourg, la ville des stars de Russie, est la deuxième plus grande ville du pays avec presque cinq millions d’habitants. Située sur le delta de la Neva, elle possède une architecture remarquable, et constitue le deuxième port russe de la Baltique. Si les voyagistes recommandent de partir à partir de mai, l’hiver dans cette ville sublime, malgré les jours courts, reste un rêve pour beaucoup d’entre nous.

 

Saint-Pétersbourg est née au XVIIIè siècle de la volonté du visionnaire Pierre 1er qui voulait une ville à son image, grandiose ! De la perspective Nevski aux atlantes et cariatides ornant les palais de la Neva, il éleva cette cité avec le souci permanent de la perspective.  Et rien ne symbolise mieux ce rêve que la rue Rossi, longue de 220 mètres, large de 22 mètres qui reste le modèle de la rue classique aux proportions parfaites. 

L’eau est partout à Saint-Pétersbourg. La ville compte 342 ponts. Avec ses élégants canaux et son imposant fleuve, la Neva, dont les ponts se soulèvent la nuit pour laisser passer les bateaux, la ville a naturellement suscité des comparaisons avec Venise. Si le bateau n’est pas devenu, comme à Venise, le moyen de transport principal, une excursion sur les canaux et le fleuve, de jour comme de nuit, s’impose.

L’Ermitage, lieu emblématique, est peut-être le plus grand musée du monde et compte parmi ses trésors des momies égyptiennes, plus de tableaux de Rembrandt que le Louvre et une collection d’œuvres d’art du XXe siècle unique au monde. La visite des appartements magnifiques et des salles de réception splendides des Romanov est comprise dans le billet d’entrée. La ville comprend d’autres musées, notamment le palais d’Hiver, le bâtiment de l’État-major, le palais Menchikov, la Manufacture impériale de porcelaine ainsi que les Réserves de l’Ermitage.

Saint-Pétersbourg est aussi le cadre d’évènements comme le Festival des nuits blanches, qui offre des spectacles divers pendant les trois semaines de juin où le soleil ne se couche pas. Bus, tram et métro permettent de se déplacer facilement à l’intérieur de la ville, qui est desservie par deux aéroports, dont un international.

Visiter la ville c’est aussi découvrir les palais des Tsars qui rivalisent de magnificence. Il faut bien sûr voir Peterhof que Pierre le Grand fit construire pour rivaliser avec Versailles. Tsarskoïe Selo (“le bourg du tsar”), sans doute l’un des plus beaux palais impériaux des environs de Saint-Pétersbourg, est un lieu idyllique pour une excursion d’une journée. Mieux vaut arriver tôt pour admirer les somptueux intérieurs du palais Catherine, dont le célèbre salon d’ambre, pour profiter des superbes jardins à la française et pour pique-niquer dans le parc où Catherine la Grande aimait flâner. Non loin de là, le domaine et le palais pittoresques de Pavlovsk, moins fréquentés, valent aussi le détour.

Il est facile de se restaurer à Saint-Pétersbourg qui regorge de chaînes de restauration bon marché et une large gamme de restaurants propose des spécialités locales ou de la cuisine internationale un peu partout dans la ville.

Sachez qu’il vous faudra un visa pour aller en Russie que vous obtiendrez en 10 jours pour 35 €. Beaucoup de voyagistes proposent cette destination comme Kuoni Emotions qui propose un séjour au Grand Hôtel à partir de  1264€ par personne pour 3 nuits avec petit déjeuner. Air France dessert deux fois par jour Saint-Pétersbourg avec un billet A/R à 330 €. Et n’hésitez pas à aller consulter les comparateurs en ligne pour trouver votre voyagiste !





Back to top