Un des bateaux de Christophe Colomb peut-être enfin retrouvé !

santa-maria

Des archéologues américains pensent avoir découvert au large des côtes d’Haiti, cinq siècles après son naufrage,  un des trois bateaux avec lesquels Christophe Colomb découvrit l’Amérique, la Santa-Maria. Cette équipe de chercheurs a découvert cette épave pour la première fois en 2003 et elle espère que cette fois-ci, une fois sortie de l’eau elle donnera des preuves irréfutables.

La Santa-Maria était le navire-amiral de la flotte du navigateur parti découvrir l’Amérique avec les célèbres caravelles la Pinta et la Niña.

Par peu  de profondeur, cinq mètres, sur un récif, au milieu d’un tas de cailloux rocheux, un morceau de canon en bronze semblable à ceux embarqués par Christophe Colomb sur son navire amiral. Sa taille de 22 mètres de long est également compatible avec les premières mesures effectuées. En outre, sa localisation, au nord des côtes haïtiennes, correspond exactement à l’endroit où le célèbre explorateur a vu son navire couler en 1492.   

Il faut savoir que comme le bateau s’est échoué à une faible profondeur, Christophe Colomb et son équipage ont récupéré une partie du bateau pour construire à terre un site fortifié pour se protéger. Si cette épave est bien la Santa-Maria, il ne reste donc que la partie la plus basse, le fond du bateau. Il reste toutefois des traces du fort bâti à partir de matériaux repêché sur le navire et détruit l’année suivant sa construction.

Dès le 18ème siècle, un français signalait l’existence d’une ancre pouvant appartenir à la Santa-Maria. Et depuis quantité d’archéologues et de plongeurs, américains bien souvent, ont cru retrouver la célèbre épave.

Barry Clifford et son équipe, les archéologues américains dont on parle aujourd’hui font partie d’une expédition financée par une chaîne de télévision américaine, ce qui peut surprendre les français mais qui est une pratique courante outre-Atlantique.

Une grande conférence de presse doit-être donnée à New-York pour expliquer cette découverte. 


Back to top