Chine : un ticket de métro contre des bouteilles

bouteilles-en-plastique--pkin

 

Pékin est une des villes qui produit le plus de déchets ménagers au monde. Ses 20 millions d’habitants produisent chaque jour quelques 17 700 tonnes de déchets ménagers (3000 tonnes pour la ville de Paris) dont 50 % sont déversés dans les décharges de la ville. C’est pourquoi les initiatives de la ville de Pékin pour tenter de lutter contre cette pollution sont intéressantes.

Et parmi ces initiatives celle mise en place dans le métro depuis 2012 où un distributeur de tickets  offre la possibilité aux usagers de recharger leur titre de transport en recyclant des bouteilles en plastique.

Comment ça marche ?

Concrètement, l’usager n’a qu’à insérer une bouteille en plastique dans la machine, qui se charge ensuite de l’écraser en moins de 20 secondes et de reverser une partie du coût du transport sur la carte du voyageur. 20 bouteilles sont donc nécessaires pour un titre de transport dans son intégralité. 1 bouteille équivaut à 1 mao soit 10 centimes de Yuan en sachant qu’un ticket de métro à Pékin coûtant 2 yuan (0,25 euros environ),

Chaque machine peut contenir 400 bouteilles avant d’être vidée et la société chinoise qui la commercialise et qui est spécialisée dans le recyclage des déchets prévoit d’ores et déjà d’en installer 3 000 à travers la ville mais pas uniquement dans le métro cette fois-ci. D’autres emplacements sont prévus comme les écoles, les arrêts de bus ou les centres commerciaux. En outre, INCOM, la société en question, souhaite que ces appareils puissent contenir d’autres matériaux à recycler comme des cannettes métalliques.


Back to top