Histoire du Festival de Ramatuelle

ramatuelle

 

C’est au mois d’août, tous les ans, qu’a lieu durant 10 jours le Festival d’art scénique de Ramatuelle, charmant petit village du Var, à côté de St Tropez. Mais comment est né ce festival et pourquoi ?

« Entourée de collines boisées, ouverte sur la plaine et au-delà sur le large, Ramatuelle inspire des sensations de calme, d’évasion et de bien-être qui contrastent avec celles ressenties en d’autres lieux de la région, tout particulièrement en été. » c’est ainsi que se décrit le village sur les guides touristiques. Et c’est là que Gérard Philippe, acteur mythique et adulé des années 50 achète une maison pour fuir les tumultes de son immense popularité et se reposer en famille. Une maison qui appartient toujours à la famille du comédien. Et c’est dans le cimetière du village de Ramatuelle qu’il sera enterré en novembre 1959, à l’âge de 37 ans.

Bien des années plus tard une rencontre va être déterminante pour la création de ce festival. En effet, Jacqueline Franjou alors conseillère municipale et vice-présidente de l'Office de Tourisme de Ramatuelle, cherche à créer un événement culturel de prestige dans la commune. Or, le hasard faisant bien les choses, Jean-Claude Brialy de son côté cherche une maison dans la presqu'île. Jacqueline Franjou expose alors à Jean-Claude Brialy son envie et son projet.  Et c’est ainsi que nait le Festival Gérard Philipe,  débaptisé depuis 1992 et renommé Festival de Ramatuelle.

Mais là où ce projet devient un projet fou c’est qu’il n’y a nulle part dans la ville de salle assez grande pour accueillir un tel évènement. Qu’à cela ne tienne ! Serge Mège, architecte à St Tropez répond à l’annonce de la mairie et les travaux de construction du célèbre théâtre de verdure dureront 44 jours. Un exploit ! Et c’est l’été 1985 que voit donc jour le premier Festival inauguré par Anne Philippe, l’épouse de Gérard, où se produiront, entre autres, Marie-Paule Belle ou Juliette Gréco.

Mais en mai 2007 c’est Jean-Claude Brialy qui s’éteint à son tour et après 22 ans à la tête du Festival de Ramatuelle c’est au tour de Michel Boujenah, habitant lui aussi la région, de reprendre la direction de ce festival auprès de Jacqueline Franjou qui en est toujours la présidente, festival qui est devenu au fil des ans une vitrine pour Ramatuelle et sa région.

Et pour cette édition 2013 c’est encore un mélange des genres avec des pièces de théâtre parmi lesquelles « Cher trésor » de Francis Veberc avec Gérard Jugnot, « Un drôle de père » de Bernard Slade avec Michel Leeb mais aussi des concerts avec celui de Julien Clerc ou de Juliette Gréco, des humoristes comme Eric Antoine ou Christelle Chollet mais aussi des opérettes comme « Tout Offenbach ou presque » d’Alain Sachs etc….

Pour en savoir plus : http://www.festivalderamatuelle.com/


Back to top