Nick Brandt, un photographe en noir et blanc

nick-brandt

 

Nick Brandt est né à Londres, où il a étudié le cinéma et la peinture à la célèbre Central Saint Martins College of Art and Design.

Il s’installe aux Etats-Unis en 1992. Là, il va rapidement se lancer dans la réalisation, avec des clips pour des titres de Michael Jackson (CryStranger in Moscow), Moby ou Jewel, qui occuperont le sommet des charts.

En 1995, Nick Brandt débarque en Tanzanie pour filmer le clip de la chanson Earth Song de Michael Jackson. Sa rencontre avec l’Afrique va l’amener à délaisser totalement la réalisation.

Pas de téléobjectif dans son travail, pas de couleurs non plus, rien qui puisse faire penser à des photos documentaires mais une vraie recherche sur ses photos en noir et blanc, au plus près des animaux, à quelques mètres parfois.

Il expose son dernier travail dans un ouvrage  "Across the ravaged land" et dans une galerie parisienne la A. galerie , 4 rue Léonce Reynaud, 75116, du 14 oct. au 21 déc.  Cet ouvrage est le troisième tome d’une trilogie de livres sur  le thème du monde naturel qui disparait et des animaux de l’Afrique orientale. "Durs comme de la pierre." Pourrait être ce qui caractérise les animaux immortalisés par le photographe sur le lac Natron, en Tanzanie. Le reflet trompeur du ciel – qui amènerait les oiseaux à s'écraser – et diverses caractéristiques scientifiques du lac, riche en alcalinité et en bicarbonate de soude, sont cités pour tenter d'expliquer ce phénomène mortel. Afin de réaliser cette série de photos, Nick Brandt a récupéré les cadavres d'animaux et les a mis en scène.

Le travail de ce photographe, à travers cette exposition à Paris, cet ouvrage où les précédents est à découvrir d’urgence. Parfois sombres, parfois terribles ses photos sont toujours absolument magnifiques et sublimes !


Back to top