24 jours, le nouveau film d’Alexandre Arcady

24-JOURS

Voici un film, sorti sur nos écrans mercredi, dont on parle énormément. « 24 jours » d’Alexandre Arcady revient sur la terrible affaire Ilan Halimi qui se déroula en  janvier 2006, film adapté du récit de la mère de la victime.

Ilan était un jeune homme de 23 ans,  français mais juif de confession et ceci n’est pas une anecdote car un beau jour de janvier 2006, appâté par une jeune fille de  de 17 ans qui se faisait appeler Emma, il est enlevé et séquestré car il est « juif donc riche » ! A la tête de ce « gang des barbares » qui enleva et séquestra le jeune homme,  un dénommé Youssouf Fofana qui avait promis à la jeune fille une somme de 3 000€ pour la capture « d’un juif ». Précisons qu’Ilan ne gagnait alors que 1200€ en vendant des téléphones portables dans une boutique spécialisée….Séquestré pendant vingt-quatre jours dans un trois-pièces d'un immeuble de la cité de la Pierre-Plate, à Bagneux (Hauts-de-Seine), Ilan fut torturé à maintes reprises. Le 13 février 2006, il fut retrouvé le corps nu, rasé, brûlé, supplicié, agonisant au bord d'une voie ferrée à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). Il mourra pendant son transfert à l'hôpital.

Le film d’Alexandre Arcady revient avec beaucoup de tact sur cette terrible histoire. A l’origine le rôle de la mère d’Ilan revenait à Valérie Benguigui, morte alors que le tournage démarrait et c’est Zabou Breitman qui reprend le rôle avec brio. Pascal Elbé joue, lui, le rôle du père qui doit gérer le chagrin, l’enquête et sa propre incompréhension face aux évènements.

Alexandre Arcady nous entraîne dans les coulisses de l’enquête menée pour retrouver Ilan Halimi, à la façon d’un polar et il faut noter qu’après avoir filmé certaines scènes dans des décors reconstitués, le réalisateur a obtenu pour la première fois l’autorisation de tourner au 36 quai des Orfèvres, grâce à son ami Manuel Valls, qui était à l’époque ministre de l’Intérieur. 

Aux dires du cinéaste, le film fut difficile à financer, en partie parce qu’un autre film sur l’histoire Halimi est en cours de tournage et dont le réalisateur n’est autre que Richard Berry.

Signalons le jeune acteur qui interprète Ilan Halimi, Syrus Shahidi, un comédien franco-iranien quasiment inconnu, Jacques Gamblin en commissaire de police chargé de l’enquête mais aussi Sylvie Testud, Eric Caravaca et Olivier Sitruk.

La grande force du réalisateur du désormais culte « L’union sacrée » est de nous faire pénétrer au cœur de cette enquête policière jour après jour, nuit après nuit, heure par heure. Enquête policière qui s'est soldée sur un fiasco. C’est un film bouleversant qui ne tombe pas dans le « pathos » qui donne un message important à l’heure d’un certain retour de l’antisémitisme, pour " que la mort d'Ilan serve à donner l'alerte" comme l’a toujours dit Ruth Halimi la maman d’Ilan………


Back to top