« Amazonia » le nouveau film animalier

amazonia-affiche

 

Après avoir filmé l’Océan Glacial Arctique, Thierry Ragobert suit les aventures d’un petit singe capucin au cœur de la forêt Amazonienne dans son nouveau film « Amazonia ».

 

Le synopsis : « À la suite d'un accident d’avion, un jeune singe capucin né en captivité se retrouve brutalement seul et désemparé au cœur de la forêt amazonienne. Il va devoir apprendre à se protéger de la férocité implacable d’une nature toute puissante. Sans repères et confronté aux mille et un périls de l'immensité verte, il lui faudra s’adapter à cet univers inconnu, grouillant, foisonnant, souvent merveilleux mais aussi étrange et hostile. 
Héros d'une extraordinaire aventure qui lui fera affronter non seulement ses semblables mais aussi des prédateurs redoutables, des végétaux toxiques et l'Amazone en crue, il va entamer un long voyage qui lui permettra de découvrir enfin sa seule chance de survie : une place parmi les siens… »

« Amazonia » n’est pas un documentaire animalier mais bien un film scénarisé avec des acteurs. Les animaux du film ont été sélectionnés dans des réserves brésiliennes qui recueillent des primates abandonnés. «Nous avons passé un accord avec les autorités locales, explique Laurent Baujard, le co-producteur du film. Nous nous sommes engagés à soigner les animaux, à les remettre là où nous les avions trouvés et à communiquer nos documents de travail aux scientifiques locaux après le tournage».

Ce sont plusieurs singes qui ont été ainsi sélectionnés pour jouer le petit capucin héros du film mais très vite l’un d’eux s’est avéré plus charismatique que les autres et apparait dans 80 % des plans filmés.  Bien sûr, comme les animaux n’étaient pas dressés le réalisateur avoue que l’équipe a du faire preuve de beaucoup de patience lors du tournage. «C’était un cocktail entre des acteurs et des gamins de trois ans. Quand ils en avaient marre, ils quittaient le plateau et allaient s’installer sur un arbre pour nous narguer. Cela pouvait durer quatre heures où nous étions contraints d’attendre leur bon vouloir».

Après deux ans de préparation, le tournage s’est étalé sur deux autres années. Le film, tourné en 3D, a nécessité 80 à 100 personnes dans cette jungle hostile avec 50 tonnes de matériel souvent fragile. Des conditions de tournage éprouvantes et difficiles qui devaient tenir compte des acteurs un peu « spéciaux » et du climat de la forêt amazonienne où il pleut 4 à 5 fois par jour !

Sorti en salle le 27 novembre, « Amazonia » réjouira sans doute petits et grands en cette période de fêtes avec son absence de commentaire et la musique du film, signée Bruno Coulais ce docu-fiction permettra de s’échapper du quotidien avec des images magnifiques.


Back to top