L’origine du Teddy Bear

teddy-bear

Si l’ours en peluche est un des jouets préférés des enfants il en est un qui doit son existence à une anecdote historique, le Teddy Bear.

On retrouve les premiers ours en peluche des 1880 en Allemagne, créés par une certaine Margarete Steiff convaincue par son neveu qui revenait d’une visite au zoo d’inventer un ours articulé en mohair qu’elle exposa à la Foire de Printemps du jouet à Leipzig en 1903 et avec lequel elle remporta un franc succès. Cet ours fut alors appelé « Friend Petzy et l’on en trouve encore quelques uns reconnaissables par un bouton de métal dans l'oreille gauche.

Mais le succès de l’ours en peluche arriva d’Amérique vers les années 1903 avec la naissance du fameux Teddy Bear. En effet cette année là le président des Etats-Unis Théodore Roosevelt était en déplacement entre le Mississipi et la Louisiane lorsque son hôte l’invita à participer à une chasse à l’ours. Mais Théodore Roosevelt n’étant pas très doué pour la chasse il rentra bredouille. Son hôte, voulant ménager la susceptibilité du Président eu l’idée de capture un ourson, de l’attacher à un arbre et d’appeler le président : « Un ours ! Un ours, Président ! ». Ce dernier sort de sa tente et découvre que l’ourson a été préparé pour le sacrifice. Il lâche alors une phrase célèbre : « Si je tue ce petit ourson, je ne pourrai plus jamais regarder mes enfants en face. »

Cet épisode entre dans l’histoire grâce au caricaturiste du Washington Star, Clyfford Berrymann, qui fait un croquis de la scène.

Ce croquis aurait inspiré un émigré russe vivant à Brooklyn, Morris Michtom. Celui-ci tient une boutique de confiserie à Brooklyn et est à l’affût de nouveautés susceptibles d’attirer la clientèle. Il vend déjà dans sa confiserie quelques poupées et jouets confectionnés par sa femme. L’ours brun de Berrymann l’inspire et le premier ours confectionné est vendu seulement après 5 minutes d’exposition dans sa vitrine. Les commandes affluent et M. Michtom ne s’arrête plus de confectionner des ours en peluche. M. Michtom, en homme d’affaires avisé, veut donner un nom à ses nouvelles créatures. Il fait donc confectionner par son épouse un très bel ourson qu’il envoie au président en lui demandant l’autorisation de son nom. La réponse du président est affirmative, le TEDDY BEAR est né (Teddy étant le diminutif de Théodore, prénom de Roosevelt).

L'année 1907 connaît un essor fulgurant des nounours. Une partition est même écrite « Teddy Bear's Picnic », composée par J.E.Bratton.

La vogue des oursons en peluche connaît son apogée entre 1906 et 1908 avec l'Allemagne comme principal exportateur. Le bourrage des ours en Kapok (matière plus souple) plutôt qu'en fibre rigide apparaît à partir de 1920.

Vers 1960, des matières synthétiques apparaissent pour des raisons d'hygiène. Les yeux sont fabriqués en plastic en non plus en verre et les ours ont commencé à s'appeler "Nounours".

Aujourd’hui on constate encore une fois un vrai retour aux jouets traditionnels et certains artistes ou certaines marques n’hésitent pas à fabriquer des répliques d’ours d’autrefois !


Back to top