L’épicerie fine du château de Versailles

epicerie-chateau-de-versailles

 

Le château de Versailles est mondialement connu, il est le symbole d’une France rayonnante et fastueuse et le monde entier vient visiter ce monument qui reste un des plus visités.

Si le règne du Louis XIV est synonyme de danses, de fêtes somptueuses et son château  une merveille d’architecture, savez-vous qu’à la table du roi-soleil l’on pouvait trouver des asperges, des petits pois, des topinambours, des truffes, des confitures et des petits pâtés de foie gras et que le roi lui-même étant friand de pêches et de figues ? A propos de ces derniers, la marquise de Sévigné évoquait "l'impatience" et "la joie" d'en manger "au risque d'une indigestion". Le petit pois, "c'est une mode... c'est une fureur", écrivait-elle.

Louis XIV, avec Jean Baptiste de la Quintinie a fait du "Potager de Versailles" un véritable « laboratoire de recherche ». En effet, le Château de Versailles a été un lieu de découvertes et de développements pour quantité de nouveaux fruits, légumes et herbes aromatiques.  Dans les serres et le potager du Roi, on cultivait les asperges, les aubergines, les coings, les figues, les haricots, les fraises, les nèfles, le panais, la rhubarbe, le sureau... Louis XIV était un gourmand impénitent, d'après les chroniqueurs de l'époque.

Aujourd’hui s’inspirant des mets qu’affectionnait le Roi Soleil, le château de Versailles vient de créer sa marque d’épicerie fine en partenariat avec la société girondine « Oh ! Légumes Oubliés ».

Les produits de la marque Château de Versailles, tous certifiés comme issus de l'agriculture biologique, s'articuleront sous trois gammes: "Jardin Royal" pour les fruits et légumes (pâtes à tartiner, conserves, chutneys, confitures et compotes), "Gourmandises de la Reine" pour les sucreries dont raffolait Marie-Antoinette (bonbons au miel, sirops de plantes dont verveine et menthe...), et "Plaisirs du Roi" pour la grande gastronomie, une gamme dans laquelle on trouvera notamment du foie gras, "une mode lancée par Louis XIV", mais aussi des truffes du Périgord, des soupes et potages, des épices...

Chaque gamme est associée à une couleur rappelant un personnage historique, comme le jardinier La Quintinie (Jean-Baptiste de son prénom) qui contribua à faire du potager royal un terrain d’expérimentation exceptionnel.

Les produits sont disponibles à Versailles et au rayon gourmet de grands magasins parisiens (Le Bon Marché, Lafayette Gourmet, Galeries Gourmandes, etc), mais aussi en Suisse et sur le site en ligne www.chateauversailles-epiceriefine.com. Puis ils seront distribués également dans des boutiques de luxe, des aéroports, des ambassades, etc. et dans des pays d'Europe et jusqu'à New York, Tokyo, Rio ou Cancun...

Les recettes serviront au financement du château et de ses activités (restaurations, manifestations culturelles, expositions...).


Back to top