Le phubbing

phubbing

A l’heure du « tout et tout le monde connecté », connaissez-vous le phubbing ? Le « phubbing » est la contraction de « snubbing » (snober) et « phone » (téléphone). Autrement dit-il s’agit de tous ces gens autour de nous qui vivent avec leur smartphone à portée de main ou d’oreille, attitude qui, malheureusement, est en train de prendre une ampleur phénoménale ! Phénoménale et, il faut bien l’avouer, terriblement énervante.

N’avez-vous jamais été confronté à ces gens qui, lorsque vous les invitez à dîner, déposent leur téléphone sur la table, répondre aux sms reçus ou pire encore ne se donnent même pas la peine d’ignorer leurs appels ? S’en suit alors des discussions où vous entrez dans la vie de vos hôtes sans le souhaiter réellement, participant malgré vous à ce qui était considéré il y a peu de temps encore comme la vie privée ?

Parce qu’il devient visiblement de plus en plus difficile pour certaines personnes de faire un break de quelques heures, voire d’une soirée entière et que nous vivons dans une époque où il faut être joignable partout et à toute heure ! Tyrannie des nouvelles technologies.

Mais quel manque de respect pour les personnes qui partagent quelques instants de vie de ces addicts aux smartphones et qui se retrouvent impuissants, avec la désagréable impression que leur présence est cent fois moins intéressante que ce qui se passe sur Facebook ou Twitter………Attitude totalement antisociale qui isole autant qu’elle insupporte ceux qui en sont les témoins !

Lorsque l’on sait que, d’après un sondage anglais, 36% des Britanniques seraient prêt à répondre à un coup de fil pendant l’acte sexuel et 62% pendant un rendez-vous amoureux, il y a du souci à se faire non ?

Mais que fait-on des bonnes manières ? Car si ces pratiques rendent associaux, elles font également une génération de gens mal élevés. Et l’on ne parle pas ici uniquement des ados ou des jeunes adultes mais bien de personnes plus âgés qui en oublient tout ce qui leur a été inculqué.

Comment peut-on à ce point, à l’heure où les nouvelles technologies ouvrent sur le monde, devenir aussi centré sur sa propre vie et ses propres centres d’intérêt au point d’oublier le monde qui nous entoure ? Car il faut bien reconnaitre que ce sont souvent ces mêmes personnes qui passent des heures en cours de développement personnel et de méditation où ils apprennent à être réceptifs à ce qu’il se passe autour d’eux ! Car enfin, regarder le monde qui vit autour de nous, admirer la couleur des arbres, écouter le chant des oiseaux, les gens qui parlent, être attentif aux changements de saison, de rythme de vie, être à l’écoute de la vie qui palpite tout simplement est-il possible lorsque l’on a l’oreille vissé à son smartphone et les yeux rivés à un clavier ?

Et nous ne sommes qu’au début du tout numérique et du tous connectés ! Alors si quelques règles simples de politesse déjà et de bon sens ensuite étaient respectées, ce mot barbare qu’est le phubbing reculerait peut-être et le vivre ensemble ne serait pas de plus en plus bafoué et oublié. Et certains découvriraient, avec surprise sans doute, la couleur si changeante  du ciel, la course des nuages et la beauté du monde qui nous entoure………….


Back to top